Nouvelle année, nouvelle structure !

By | 14 janvier 2020

Cher.e.s licencié.e.s.,

En vous souhaitant la meilleure année possible pour vous , votre famille, en vous souhaitant les plus belles émotions sous marines, je ne résiste pas au plaisir doux-amer de vous transmettre notre dernier compte-rendu de la dernière assemblée génrale FCSMPassion.

Une mue était nécessaire pour devenir FCSMParticipative, affiliée à la FNPP, pour des raisons que vous trouverez dans ce compte rendu.

Bonne lecture et encore bonne année 2020

Pierre Mahieu

Compte rendu de l’assemblée générale de la FCSMP Samedi 21 décembre au Brusc.

Participants : Michael Dupont, Nicolas Mourcel, Pascal Mathieu et Pierre Mahieu

Cette assemblée générale ordinaire, suite au bilan annuel, devait pointer des besoins pour notre association (désignés par une flèche) . Ces derniers avaient été approuvés par les autres membres du conseil d’administration, par contacts téléphoniques et électroniques

Bilan 2019 : nos moyens, et comment les optimiser.

Nous atteignons 1000 licenciés annuels (pour 3000 membres), avec un budget de 20 000 euros de recettes. A noter, plus 3000 euros pour des dépenses sans apport concret : 2500 euros (Assises) et 700 de calendriers.

  • analyse numéro 1 : Il n’y aura plus ce type de dépenses.

Par ailleurs, se réjouir du nombre croissant de licenciés serait oublier la chute de leurs investissement personnels. Un exemple : les « assemblées générales » sont devenus numériquement symboliques. Et seule une poignée de membres renseigne l’observatoire corb.

  • analyse numéro 2 : Aussi 2020 doit viser un lien direct avec les licenciés afin de les impliquer : une revue « papier », des stages…
  • Bilan 2019 : des enjeux difficiles à assumer
  • objectif 1 Défendre la pratique

Concernant la pratique pêche sous-marine

Nous continuons à demander : la fin de l’injuste interdiction hivernale dans le 06, l’autorisation de la lampe. Nous n’avons aujourd’hui rien obtenu…

De même, nous continuons à demander l’annulation de l’arrêté du moratoire sur le corb, or, notre demande de recours gracieux a été rejeté.

A l’inverse, le document projet européen de gestion du bar avait « omis » de prendre en compte la pêche sous-marine comme mode de prélèvement. Nous remercions toutes les instances (IFSUA, EAA, ministère) qui ont appuyé pour que le pêcheur sous-marin ne soit pas oublié dans le document définitif.

  • analyse numéro 3 : La pêche sous-marine, pratique isolée et discrète, devient fragile si elle ne s’unit pas à d’autres pratiques et donc d’autres associations.

            Concernant la pratique de la pêche loisir de manière générale

 La gestion du bar, en très peu de temps (décembre 2019), a connu deux décisions importantes : une gestion globale (2 bars/j sur la façade maritime occidentale française), la suspension du chalutage sur le plateau de Rochebonne. Ces actions sont le fruit d’un travail acharné des fédérations de pêcheurs plaisanciers et d’associations partenaires. En clair : pétitions conséquente, arguments chiffrés articulant le principe de précaution pour le ressource sont à développer.

Or, en 2019, un rapport parlementaire évoque un plan d’urgence en méditerranée, et un plan de gestion européenne évoque des espèces sensibles à limiter dont le lieu jaune. Les enjeux futurs sur la ressource impliquent une expertise à partager, et une force de mobilisation conséquente.

  • analyse numéro 5 : Il ne suffit plus de s’unir ponctuellement en réaction à des limitations injustes, mais de s’unir de manière continue afin d’anticiper et proposer.

  • objectif 2 : Impliquer les pêcheurs sous-marins

Capturer un poisson génère une image fragile (on peut s’étonner du relais par des chaines publiques de reportages où le spectacle prend le pas sur l’information). Il faut protéger cette image en modérant « la passion » sur les réseaux sociaux et en mettant en avant notre plus-value pour l’environnement.

Ramasser lors des opérations de nettoyage de plage

Partager des observations

  • analyse numéro 6 : Les observatoires doivent être promus.
  • Notre conclusion : des changements structurels
  1. Nous affilier à un partenaire leader de la défense de la pratique : la FNPPSF

Comme évoqué dans l’article sur l’assemblée générale FCSMP faite par téléconférence, le volume d’actions nous épuise : suivi d’observations (merci Pascal et Michaël !), suivi de nettoyages et pédagogie en direct (merci entre autres à Nicolas !), suivi d’adhésions et d’enjeux bretons (merci Cyprien, Yohann et Bienvenue Morgan !), suivi de nos ressources et dépenses financières (merci à Jérome !), suivi de dossiers méridionaux et juridiques (merci Alexandre, Jean François et Jonathan !). Aujourd’hui la FCSMP, héritière de la convivialité spearboy, atteint ses limites de fonctionnement. Elle doit s’appuyer sur une autre structure, pour trouver des relais locaux, nous relier avec du concret et porter nos arguments techniques, à Bruxelles, à Paris.

Il  faut sceller notre collaboration FCSMP FNPP par une affiliation.

Certes, la carte sera plus chère, mais avec la nouvelle carte FCSMP/FNPPSF à 30 euros, le futur licencié aura :

• 14 euros déclarables aux impôts

• un abonnement à la revue pêche/plaisance (qui pourra comporter quelques articles de pêche sous marine)

• Une carte annuelle plastifiée adaptée à notre pratique

• Une assurance adaptée

• Des accès éventuels à des stages techniques, et, sous conditions, à la possibilité de bagues pour thon

2) Changer notre nom.

Le mot « passion » de FCSMPassion nous limitait aux pratiquants assidus. Or, la pêche sous marine reste un loisir de masse, notamment lié au tourisme. De plus, difficile, la pêche en apnée est une pêche sélective, de mesure.

Le terme participatif le remplace, mettant en avant notre capacité unique à observer et partager.

A ce titre, le futur carnet de prélèvement sera le moyen d’impliquer les pratiquants à ce partage de données.

Partagez l'information :

6 thoughts on “Nouvelle année, nouvelle structure !

  1. Avatarlandra

    Bonjour
    Je fais partie de l’association « Fonds Bleus 06 »,petite association d’une dizaine de membres ,anciens chasseurs sous marins et pour la plupart retraités . Nous nous réunissons ,été comme hiver , tous les mardis matin pour plonger en apnée dans la baie de Juan les Pins ou à Antibes pour nettoyer les fonds marins .Nous ramassons toutes sortes de détritus,essentiellement des déchets plastiques . Vous pouvez suivre nos « aventures » sur notre site Face Book .
    N’oubliez pas de « liker » !!!!

    1. nicospearnicospear

      Bonjour et merci pour l’intérêt que vous nous portez, bravo pour vos actions de nettoyage, nous avons aussi notre petit groupe de « chasseurs-nettoyeur » dans notre équipe. Nous essayons de faire 3 ou 4 nettoyages par an sur la cote Hyèroise.

  2. Avatarmatt29

    Bonjour,
    Si j’ai bien compris (et lu surtout), avec l’adhésion, nous bénéficions désormais d’un magazine pêche-plaisance :
    n’ayant pour le moment pas reçu d’exemplaire je me demande si j’ai fait tout ce qu’il fallait (j’ai bien reçu ma carte).
    Bien cordialement et merci pour engagement de passionnés !
    Matthieu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.