Règlementation bar, recours européens

By | 15 mai 2018

L’interdiction de pêche récréative du bar au Nord du 48ème parallèle a assommé la pêche récréative en France. Cependant les représentants des pratiquants ont su réagir sur l’ensemble des fronts. En marge des actions politiques et de terrain organisées en France par les structures fédérales nationales, leurs représentants internationaux se sont aussi activés  sur le terrain juridique à Bruxelles:

Ces structure internationales de défense de la pêche de loisir, IFSUA pour la chasse sous-marine et le couple EFTTA/EAA pour la pêche à la ligne, ont respectivement déposés deux requêtes auprès de la Cour de Justice de |’Union Européenne contre le règlement 2018/120 qui établit les possibilités de pêche de certaines espèces.

La requête déposée par l’IFSUA, à la demande entre autre, des fédérations FNPSA et FCSMP, met en exergue le préjudice subi par la pratique chasse sous-marine et l’ensemble de sa filière.

Nota-de-prensa-FR

 

La requête déposée par EFTTA&EAA , à la demande de la FNPPSF,  met en avant la discrimination entre citoyens européens, la prise de décisions  à partir de données incorrectes et non-fondées, le non-respect de l’article 17 de la PCP.

Resume-des-moyens

 

Par ailleurs, encore sous l’impulsion de EFTTA & EAA, l’activité de pêche récréative est enfin reconnue par la commission des pêches du Parlement européen. Celle-ci, dans un rapport, invite  la Commission européenne à évaluer le rôle de la pêche récréative dans la politique commune de la pêche (PCP) afin que les deux types de pêche – commerciale et récréative – puissent être gérés de manière équitable, équilibrée et durable en vue d’atteindre les objectifs souhaités.

rapport pêche récréative

 

Partagez l'information :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *