Appel suivi réserve Porquières, Palavas (34)

By | 18 février 2018

Le 11 mars 2017 aura lieu la première journée de comptage de l’année qui s’opère dans le cadre du suivi des espèces remarquables de la réserve.

Partie prenante du projet, FCSMP assure en compagnie de la FNPSA ce suivi en plongée libre de la réserve  de Porquières depuis sa création.  Cette réserve intégrale est interdite à toute activité sur la majeure partie de sa surface.

 

L’objectif de ce suivi est d’échantillonner visuellement les espèces remarquables ciblées par les pratiques de pêche professionnelle et de plaisance, sur des sites représentatifs de la diversité de la réserve, sur une durée de 5 ans.

Les comptages ont lieu au minimum deux fois (et au maximum 4 fois) par an ( Juin, Septembre, Novembre, Mars) suivant un protocole précis.  Une équipe locale FCSMP s’est déjà constituée autour de Christian VIALA, mais  nous avons encore besoin de volontaires pour installer efficacement cette action dans la durée.

Cette association étroite des chasseurs sous-marins au suivi d’une aire marine protégée est une grande première qui mérite d’être prise très au sérieux car elle fait de nous des gestionnaires, elle valide notre expertise du milieu et valorise notre image ! 

Tentez donc l’expérience de tremper avec nous vos palmes sans fusil quelques fois dans l’année à Porquières!  Donner de temps en temps un peu de votre passion à la mer, lui dédier votre sens de l’observation, rien que pour elle,  est aussi un plaisir  que la chasse sous-marine peut vous apporter!

Si vous souhaitez participer à la prochaine sortie observations Porquières prévue le dimanche 11 mars, merci de prendre contact avec nous :

Un seul impératif: pour des questions de sécurité et d’assurance, être membre FCSMP ou FNPSA.

 

 

 

 

Partagez l'information :

2 thoughts on “Appel suivi réserve Porquières, Palavas (34)

  1. paul perroncel

    Pourquoi ce modèle de réserve presque intégrale n’est pas reconduite pour la réserve des calanques à Marseille.
    Cette dernière semble d’avantage être une zone réservée à la plongée business avec tous les problèmes liés aux mouillages et la surfréquentations des zones les plus belles,les plus riches et les plus sensibles.
    Je pense dans un but de protection efficace ainsi que pour une égalité de traitement des divers utilisateurs de ce patrimoine commun,une partie de la réserve,par exemple l’archipel de Riou,l’ilot de planier ainsi que leVeyron soit classés en réserve intégrale.

    Reply
  2. Olivier CEBE

    Et oui vous avez tout à fait raison, à l’avenir il faudra choisir :

    Soit on fait des zones de protection renforcées pour préserver le caractère sauvage de la faune et la flore en la dérangeant le moins possible, soit on fait du tourisme dans un zoo subaquatique … dans ce cas il s’agit d’un “parcours de rando palmée”.
    A plouf

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.