01/12/13 - Nouvelle menace sur la gratuité

Faut-il croire que le pêcheur de loisir sera toujours la cible des politiques en mal de financement ?

Comme en 2012, l'idée de mettre à contribution les pêcheurs loisir pour financer l'Agence des Aires Marines Protégées, fait son apparition dans le projet de loi de finance 2014 ! 

Taxer les ventes des articles de pêche, taxer la pratique de pêche elle même, sont les deux nouvelles menaces qui pèsent sur notre activité.

Un courrier adressé à madame la député Geneviève Gaillard est la première étape d'un nouveau combat pour nous !

Dans le projet de loi  finances 2014, Madame Gaillard, chargée de rédiger l'avis 1434 "ÉCOLOGIE, DÉVELOPPEMENT ET MOBILITÉ DURABLES" propose en page 50 du document que l'agence des AMP soit financée par la mise en place de taxes orientées sur la plaisance et les pêches de loisir :finacement_aamp_2014.jpg

L'avis émis en 2012  pour la loi de finance 2013, était sensiblement le même ... le permis de pêche en moins. L'idée fait son chemin dans l'hémicycle et les fédérations signataires de la charte ont tenu à réagir en adressant à Madame Gaillard un courrier de désaprobation. 

lettre_gaillard.jpg

Au delà des faits, rappelons qu'en 2012 le président de l'AAMP avait lui même émis l'idée d'instaurer un permis pour financer sa structure.

Devons-nous être surpris lorsque nous constatons que le vice-président de l'agence des aires marines protégées n'est autre que monsieur Gérard Romiti, déjà lui même président du comité national des pêches et de l'aquaculture !!!!

Pascal Mathieu